Portrait
Portraits

Cheminées Valdivia Le Soler Fabricant et installateur de cheminées est dirigé par Angel Chillon

Cheminées Valdivia Le Soler Fabricant et installateur de cheminées près de Perpignan est dirigé par Angel Chillon.

Cheminées Valdivia Le Soler

Poêles bois et granulés, foyers et cheminées

Fabricant et installateur

Angel Chillon et son fils

ZA Sainte Eugénie

Tel : 04 68 92 51 70

Cheminées Valdivia Le Soler Fabricant et installateur de cheminées près de Perpignan est dirigé par Angel Chillon.

Cheminées Valdivia Le Soler est dirigé par Angel Chillon 

Cheminées Valdivia à Le Soler  est spécialisé dans la création, la fabrication et l’installation de cheminées dans le département des Pyrénées-Orientales depuis 50 ans. 

Il aime la vie. Sa vie. Généreux, blagueur, passionné, Angel Chillon a une joie de vivre débordante. Communicative. Au téléphone, il suffit de quelques minutes pour se laisser embarquer dans la dérision, l’auto-dérision, parfois.

Le gérant de Cheminées Valdivia depuis 2004 - suite à la retraite des fondateurs -, aime blaguer. Mais ce qu’il aime avant tout, ce sont ses deux passions qu’il exerce au quotidien : les cheminées et le monde de l’arbitrage dans le football. 

Pour la première, c’est une véritable histoire d’amour qui dure depuis quasiment quatre décennies. Un amour qui n’est pas près de s’éteindre. « Cette lueur, ces étincelles dans les yeux des clients lorsque la cheminée est terminée… Le bonheur qui se lit dans leurs yeux, ça m’a toujours plu. »

Angel Chillon est entré dans l’entreprise, vieille de 50 ans, en 1981. Il avait 21 ans et son expérience se résumait à deux ans de maçonnerie chez un autre Valdivia , le cousin d’Antonio qui a conçu l’entreprise de cheminées Antonio m’a donné tout son savoir-faire , se remémore Angel. C’est lui qui m’a appris à tailler les pierres , à faire fonctionner une cheminée qui ne fonctionnait pas. »

À ses côtés, il acquiert une certaine dextérité dans le métier et grâce à un tempérament positif, il crée une réputation qui lui ouvre de nombreuses commandes.

Aujourd’hui, lorsqu’on fait le calcul, Angel Chillon en est à plus de 3 700 installations de cheminées … Un nombre qui fait écarquiller les yeux plus d’un novice du métier. La passion est toujours est intacte, le contact humain tout autant agréable. Angel Chillon est aujourd’hui maître-âtrier , un statut que l’on donne lorsque vous avez plus de 25 ans de métier. Comme à ses débuts, il ne compte pas ses heures au travail. La semaine, il effectue les plans, fabrique et installe les cheminées avec son fils. Le soir, il se déplace aux rendez-vous. Le samedi, il assure le service après vente . Un fonctionnement qui est une véritable réussite puisque l’entreprise est la plus ancienne du département.

Dans sa deuxième passion, Angel Chillon a le rôle de président des arbitres de football du département. Il est le représentant des arbitres auprès du comité directeur du district des Pyrénées-Orientales mais aussi le référent départemental auprès de l’Union national des arbitre français. Avant d’en arriver à ce statut, il a effectué tous les rôles dans le monde du football : joueur, entraîneur, vice-président de club, parfois les trois en même temps. En 1996, il décide d’enfiler un autre maillot : la tenue noire de l’arbitre. Pendant une dizaine d’années, il arpente tous les terrains de football du département sifflet en bouche et bonne humeur dans les troisièmes mi-temps.

Une joie de vivre qui se retranscrit au travail et dans la relation avec toutes les personnes qu’il croise. 

Pendant que son épouse s’occupe de la partie administration et de la comptabilité, Angel Chillon et son fils de 27 ans - déjà sept ans dans la société -, se partagent les commandes. Le premier s’affaire aux cheminées anciennes, foyers ouverts, récupérateurs tandis que le second travaille les poêles à bois ou à granulés . Quand on demande au gérant de Cheminées Valdivia s’il dispose d’une cheminée dans sa maison , la réponse fuse sans hésiter :« Oui, bien sûr,sourit-il. Elle est en marbre de Villefranche-de-Conflent, j’ai taillé les pierres moi-même. Elle a six ans. Apparemment, il faut que je la change et en mettre une autre plus moderne… »

Coup de