Portrait
Portraits

Opticadom66 Perpignan Opticien à domicile est dirigé par Ismaël Ouadghiri

Opticadom66 Perpignan Opticien à domicile Perpignan est dirigé par Ismaël Ouadghiri (® david gontier)

Opticadom 66 Perpignan

Ismaël Ouadghiri

Opticien à domicile, Optique, Audition

Magasin : 4 Rue pierre Dupont

A domicile sur rdv

Tel : 04 68 53 60 14

Opticadom66 Perpignan Opticien à domicile Perpignan est dirigé par Ismaël Ouadghiri.

Santé des yeux : une idée de génie 

Ismaël naît et grandit en région parisienne au sein d’une famille composée d’un père ingénieur et d’une mère professeur de maths. La voie scientifique s’impose d’elle-même avec un bac S suivi de deux années de médecine à Toulouse. Il opte pour une école d’optique puis enchaîne avec une école supérieure de commerce à Paris en alternance au sein d'un magasin Alain Afflelou à Toulouse. Fort de ses deux compétences et de ses deux diplômes, il se voit offrir la gestion d’un magasin d'une grande enseigne d’optique , Optic 2000, dans le quartier du Mirail dans la ville rose. 

Il a rencontré son épouse pendant ses études, dont les parents habitent Perpignan . Ses propres parents, se déplacent également ici. Alors, ils s’installe dans la capitale catalane avec sa femme orthoptiste . Et là, c’est la prise de conscience que quelque chose le dérange, comme par exemple de ne parler que de prix avec les clients. Comme si le côté humain comptait moins. Déjà à Toulouse, il avait proposé de se déplacer au domicile des clients. La réponse avait été négative pour des raisons de non-rentabilité.

Alors, ce jeune patron met en place son concept parrallèlement à l’ouverture de sa boutique en octobre 2014 . “Je possédais de bonnes bases, le métier d’opticien-lunettier certes mais aussi en gestion et en comptabilité. Je m’y suis mis en mai et il ne m’a fallu que quelques mois pour déposer les statuts. Les personnes qui m’ont aiguillé et bien suivi ont senti que j’aimais ce que je faisais” précise Ismaël Ouadghiri

Mais quelle est son idée de génie ? Tout simplement, déporter son magasin et se rendre chez les personnes empêchées (âgées ou dans l’impossibilité de se déplacer),ou désirant un service personnalisé à domicile , pratiquer des contrôles de la vision   (permis par la nouvelle loi de 2007) et proposer des lunettes adaptées . Dans sa malette, les instruments et 200 paires de lunettes (1 500 références en magasin).

Le but est de renouer avec le commerce de proximité, rassurer le client et surtout de ne pas faire payer plus cher que les enseignes classiques. Il explique : “Cet équilibre me plait, 50% de relationnel avec ma clientèle et 50% de manuel”. Effectivement, une fois la commande passée et les verres reçus, Ismaël termine le polissage (les bords) et les fixe sur la monture . "Cette finition à la main est très importante”.

Il est fier aujourd’hui d’avoir des contrats avec des maisons de retraite et d’avoir entamé des pourparlers pour des foyers d’accueil de l’enfance . Son plus beau souvenir : sa rencontre avec un artiste en maison de repos qui ne pouvait plus peindre car ses lunettes étaient cassées et non remplacées depuis des mois. Ismaël lui ramène ses nouvelles lunettes en trois jours. Il se souvient : ”Reconnaissant et tellement heureux de pratiquer sa passion à nouveau, il m’a offert un dessin, un beau geste qui m’a beaucoup touché. Dans ces moments-là, je me sens utile”.

Un concept qu’Ismaël compte bien exporter dans d’autres villes pour renouer avec un commerce de proximité vivant et générateur de bien-être.